Clavier papillon (gen 3,5) et Touch Bar

Apple n’a pas obtenu gain de cause devant le juge fédéral Edward Davila, qui s’est rangé du côté des plaignants dans l’affaire du clavier papillon des MacBook et MacBook Pro en estimant que l’action collective intentée contre Apple peut se poursuivre.

La plainte porte sur la fiabilité du clavier papillon, qui équipe les Mac portables depuis 2015 (MacBook), et 2016 (MacBook Pro), et plus précisément sur sa médiocre fiabilité. On le sait, avec un peu de malchance et de poussière, ce clavier peut présenter des touches déficientes, qui « collent » ou frappent en double. Apple a fait évoluer celui-ci, qui a connu trois « générations » différentes mais toutes sont susceptibles de présenter des pannes, y compris la dernière génération. Apple propose bien un programme de réparation qui étend la garantie concernant le clavier des machines concernées, mais celui-ci aboutit au changement d’un clavier, remplacé par un autre clavier, identique, et donc avec les mêmes risques de panne.

La sortie du MacBook Pro 16”, équipé d’un clavier ciseaux plus classique, permet d’entrevoir une sortie de crise, ce « nouvel ancien » clavier devant se généraliser sur la gamme de portables. Mais Apple devra vraisemblablement rendre des comptes pour son clavier papillon.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.