image ©Marques Brownlee

Le nouveau Mac Pro n’est pas une machine ordinaire. Son tarif devrait suffire à vous en convaincre, sinon son look, si particulier, avec sa façade à « motif en treillis » composée d’un réseau d’hémisphères tridimensionnels. Évidemment, ce design ne doit rien au hasard, et tout à l’ingénierie, que détaille Chris Ligtenberg, directeur de conception produits chez Apple, qui dévoile à popularmechanics certains des secrets de conception de la machine.

Trois gros ventilateurs et un dissipateur

Chris Ligtenberg figure sur des dizaines de brevets d’Apple, et il s’intéresse particulièrement à la façon dont l’air se déplace, et refroidit les composants chauds. C’est son groupe qui a imaginé le système de refroidissement du Mac Pro, composé de trois ventilateurs axiaux qui font circuler l’air à travers le processeur central et les processeurs graphiques afin de les refroidir même lorsqu’ils sont soumis aux charges de travail les plus intensives. L’air réchauffé est ensuite évacué par un dissipateur, situé à l’arrière de la machine, qui aspire l’air à travers la mémoire, l’espace de stockage et l’alimentation électrique, pour l’évacuer à l’extérieur de la machine.

Ventilateurs

Peu de bruit, mais surtout un bruit agréable

Quiconque a fréquenté un PC de bureau sait à quel point le bruit de ventilation est déplaisant, obsédant. Apple a particulièrement travaillé ses ventilateurs, dont la conception a été assurée en interne. Et plutôt que d’essayer de limiter le bruit, Apple a choisit de l’étendre sur une bande de fréquence plus large, qui le rend moins perceptible, ou moins désagréable. « Nous avons redistribué les lames de ventilation. Elles sont équilibrées dynamiquement mais sont également « randomisées » au niveau de la fréquence de passage des pales (BPF – blade pass frequency).

Dissipateur

« «Cette [solution est] empruntée presque entièrement aux pneus d’automobile», explique encore Ligtenberg. «Il y a bien sûr un peu de calcul derrière, mais l’objectif est de créer du bruit à large bande plutôt qu’un bruit plus spécifique et plus fort sur une fréquence donnée.

John Ternus, vice-président de l’ingénierie matérielle chez Apple et responsable du développement du Pro et du Pro Display rebondit sur ces propos : «Vous pouvez avoir quelque chose à un certain niveau de pression acoustique qui sonne vraiment bien, et vous pouvez avoir quelque chose qui est en fait à un niveau de pression acoustique inférieur qui sonne horriblement et vous agace ». Le Mac Pro doit donc faire peu de bruit, ou un bruit agréable quand les besoins de refroidissement se font sentir. Les premiers tests décrivent tous une machine très silencieuse.

« Pas besoin de filtres pour la poussière »

Le Mac Pro laisse entrer l’air via sa façade à « motif en treillis » composée d’un réseau d’hémisphères tridimensionnels, sans qu’aucun filtre ne soit de la partie. C’est sans risque assurent les ingénieurs pour la poussière. «Nous avons créé des géométries qui peuvent traiter une certaine quantité de déchets qui y pénètrent», explique Ligtenberg. «Et nous sommes passés par de très nombreux tests pour assurer une longue durée de vie au système.»

Les hémisphères se moquent du sens

Il y a encore un secret derrière le treillis d’hémisphères du Mac Pro, qui se retrouve aussi à l’arrière de l’écran Pro Display XDR : ceux-ci fonctionnent quelque soit l’orientation de la machine ou de l’écran. S’est évidemment surtout intéressant pour l’écran, qui peut passer d’un coup de doigt du mode paysage au mode portrait et vice et versa. Ces hémisphères sont profonds, et maximisent la dissipation thermique, sans se soucier du sens.

Voilà donc comment le Mac Pro et son écran arrivent à se faire discret. Comme le note popularmechanics, Apple a l’habitude de poser des standards. Ce nouveau Mac Pro arrive avec des tarifs qui peuvent sembler délirant pour les configurations musclées. C’est qu’il s’adresse à une clientèle cible très restreinte, pour qui le prix d’une machine de production n’est qu’un élément parmi d’autres, et pas. le plus important. Gain de productivité et confort d’utilisation le sont nettement plus. Et en la matière, le Mac Pro pose sans doute de toutes nouvelles bases.

Configurations

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.