La livraison par drone devient chaque jour plus réelle, les expérimentations se multipliant un peu partout dans le monde. Mais la chose demeure problématique quant à son rayon d’action : les drones actuels ne dépassent guère les quelques kilomètres d’autonomie, surtout s’ils doivent embarquer des charges. C’est pourquoi Amazon travaille sur un cargo volant qui sera chargé de se déplacer et de lancer ses drones à l’approche de leur point de livraison. Un « mothership » qui balancera ses petits vaisseaux en somme.

Le brevet Airborne fulfillment center utilizing unmanned aerial vehicles for item delivery ,prévoit que le zeppelin embarquant les drones resterait à une altitude élevée, de l’ordre de 13000 mètres ce qui permet aux drones de livraison d’utiliser très peu d’énergie. Ils ne font que descendre et doivent simplement utiliser leurs moteurs pour stabiliser cette phase jusqu’au point de livraison. La « remontée » est moins difficile, car ils sont allégés du poids de leur colis. Une nacelle sert de garage aux drones et aux colis, tandis que le vol est assuré par un ballon. Des navettes volantes pourront assurer la livraison de carburant et la mise en place des colis. Sympa, non ?

Amazon-mothership0

1 COMMENTAIRE

  1. Au point où nous en sommes, on pourrait relier chaque drone à la « base » par un cable. Il n’y aurait plus besoin de batterie, l’appareil serait sécurisé en cas de problème moteur et la remontée serait effectuée par un treuil rembobinant le cable.
    Mais bon, je n’ai pas l’impression que la fiabilité des zeppelins soit assurée.
    La perspective de se prendre un drone sur la tronche n’est déjà pas particulièrement réjouissante, celle de recevoir la nacelle d’un zeppelin l’est encore moins – et l’hypothèse du ballon enflammé est tout sauf inimaginable.

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.