Comme attendu, Microsoft dévoile aujourd’hui sa nouvelle tablette de la gamme Surface. La surface Go est une version bon marché de l’appareil, qui sera proposée à partir du 10 juillet à la précommande pour une livraison en août à 399 $, prix d’entrée. À ce tarif, la configuration n’est guère musclée : 64 Go de stockage eMMC et 4 Go de RAM, sachant que l’appareil intègre Windows 10 S, la version de Windows limitée aux apps du Microsoft Store. Il est possible d’opter pour une version mieux dotée, avec 128 Go de stockage et 8 Go de RAM, mais le tarif demeure incertain à ce stade.

Écran 10″

La Surface Go intègre un écran 10” 800 x 1200 pixel, avec un ratio 3:2. Le traditionnel pied multi-position est de la partie, ainsi que des charnières nouvelle version. Les bords autour de l’écran restent imposants, donnant un look un peu daté à l’appareil. Il est plus fin, avec des bords plus arrondis que le modèle actuel. Niveau CPU, la Surface Go intègre un processeur Pentium Gold 4415Y, dont les performances interrogent. Redmond explique ce choix par la volonté de préserver l’autonomie, et d’assurer un design sans ventilateur. La Surface Go est donnée pour 9 heures d’autonomie. Mais comment ce processeur limité animera-t-il un Windows 10 plus lourd que l’OS des Chromebook ? Ça demeure à voir.

La surface Go pèse 520 grammes, un poil plus que les 469 grammes de l’iPad 9,7” qu’il est censé concurrencer.

Accessoires

Microsoft proposera avec sa Surface Go un clavier cover, proposé en 4 couleurs, intégrant un trackpad plus large que celui du clavier de la Surface Pro actuelle. La frappe devrait être confortable avec un classique (mais fiable !) mécanisme ciseaux et 1 mm de course pour les touches. Redmond vante en tout cas une frappe « qualité ordinateur ». Le clavier Type Cover est facturé 99 ou 129 $ selon le modèle. Il se connecte via le connecteur propriétaire de Microsoft, le Surface Connector. La tablette est dotée, en outre, d’un port USB-C 3.1 capable de recevoir le signal vidéo pour connecter la Surface Go à un écran externe (ou à d’autres périphériques de stockage par exemple).

Le Surface Pen ajoute 99 $ à la facture, et si vous choisissez une souris Microsoft dédiée, vous ajoutez encore 35 $.

L’ensemble devient alors assez coûteux, réduisant l’intérêt de cette tablette « bon marché » Surface. Trouvera-t-elle son marché face à l’iPad, moins cher, plus léger, plus autonome et disposant d’une logithèque optimisée nettement supérieure en volume ?

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.