Pourquoi Avatar 2 est-il la chose la plus difficile que son protagoniste ait jamais faite ?

Treize ans après James Cameron a explosé le box-office avec Avatar (2009), et d’avoir annihilé son propre record de Titanic (1997), les cinémas pourront accueillir la sortie de la suite du premier (2022), qui est la chose la plus difficile que Sam Worthington ait jamais faite. Depuis la sortie triomphale du film sur la tragédie du célèbre paquebot, le réalisateur canadien prend son temps pour produire ses nouveaux projets cinématographiques pour réaliser ses ambitions.

Si le développement de la technologie nécessaire pour nous offrir le fabuleux spectacle des images tridimensionnelles, générées par ordinateur, de capture de mouvements a retardé la sortie de l’aventure originale sur le na’vi sur la planète Pandora, le défi de la même chose mais sous l’eau est, en partie, pourquoi nous avons attendu si longtemps pour Avatar 2. Et la raison pour laquelle l’acteur australien a transpiré dans certaines scènes du tournage.

« C’est la chose la plus difficile que j’aie jamais eu à faire », a déclaré Sam Worthington.qui a repris le rôle de Jake Sully – vétéran de la marine américaine, sixième Toruk Makto et olo’eyktan ou chef du clan Omaticaya, dans une interview pour Empire. « Vous devez faire face aux contraintes de la plongée libre, aux limites de la capture de mouvement sous l’eau, et vous essayez de maintenir un voyage émotionnel tout en, naturellement, vous luttez contre la peur de mourir« .

Elle retient sa respiration sur le tournage d’Avatar 2

Selon James Cameron, « il était indéniablement clair que [Avatar 2 ] ne pouvait se faire que dans l’eau ». Parce que, en plus, le film s’appelle La voie de l’eau ne s’appelle pas La voie du sec pour l’humide. Donc, pendant l’enregistrement, les interprètes ont dû se mettre dans dans un réservoir d’environ trois millions et demi de litres avec un générateur de vagues pour simuler les courants océaniques du monde extraterrestre.

👉​A lire également  Découvrez la bande-annonce épique de Dragon House de Games of Thrones

« Nous ne pouvions pas laisser la lumière d’en haut tomber directement dans l’eau, sinon nous n’aurions pas pu capturer… ». Et nous ne pouvions pas non plus mettre une bâche sur le réservoir parce que cela n’aurait pas été sûr », explique Richard Baneham, superviseur créatif des effets visuels de la société Lightstorm, à Paris. Avatar 2. Donc, nous avons mis des centaines de petites boules de polymère blanc dans l’eau qui diffusaient la lumière mais a permis aux acteurs de sortir et de respirer.

Date d’inscription à Disney Plus maintenant et économiser avec l’abonnement annuel avec lequel vous pouvez profiter de l’ensemble de leur catalogue de séries et de films, accès aux dernières versions le catalogue de Étoile et aux meilleurs documentaires de National Geographic.

Pour ce faire, Sam Worthington et ses compagnons sont partis à Hawaï, les îles du Pacifique, pour s’entraîner et de plonger pendant un long moment, en retenant leur souffle. « Nous avons rencontré une raie et je suis devenu un garçon de cinq ans », dit Cliff Curtis. Et celui qui a enduré le plus longtemps de tous dans l’apnée était Kate Winslet. « Sept minutes et quatorze secondes, bébé ! » annonce-t-elle. « Mais la chose la plus étonnante pour moi, en tant que femme d’âge moyen, a été d’apprendre quelque chose, non seulement de nouveau, mais de surhumain ! ».