Elon Musk a de la suite dans les idées : il présentait, en fin de semaine dernière, les nouveautés de Solar City et Tesla en matière d’énergie solaire. La seconde étape de la révolution initiée avec les batteries domestiques Powerwall, dont la seconde version était également dévoilée pour l’occasion.

L’idée de Musk est aussi simple que pertinente : pour généraliser l’accès à l’énergie solaire, il faut permettre de déployer des capteurs aussi aisément que possible sur les toits. Et quoi de plus simple que décliner ceux-ci sous forme de tuiles, qu’on monte exactement comme de vraies tuiles. Le tuiles solaires présentées sont réalisée en verre, teinté. Selon l’angle de vue, elles apparaissent comme de vraies tuiles, tout en restant transparentes en direction du ciel. À l’intérieur, un capteur solaire assure la captation de l’énergie.

Plusieurs modèles ont été développés : des tuiles classiques, des tuiles ardoises – toutes uniques – des tuiles « romaines ». Pour les besoin de leur présentation, organisée au milieu d’une zone pavillonnaire, Tesla et Solar City avaient équipé plusieurs maisons. En cours de présentation Musk signale que les maisons sont toutes solaires, personne ne s’en était rendu compte. L’effet est assez saisissant.

« L’idée est bien celle-là : proposer des tuiles aussi belles, plus résistantes, plus efficaces en matière d’isolation thermique et qui coutent moins, électricité comprise, que des tuiles traditionnelles. Avec une telle équation, pourquoi continuerait-on à installer des toits classiques ? », a estimé Elon Musk. En journée, l’électricité produite est stockée dans les batteries Powerwall 2, et restituée au besoin.

3 COMMENTAIRES

  1. Je ne connais pas le marché des tuiles aux USA. En France, vu la différence actuelle entre le prix d’une tuile de verre et celui d’une tuile en terre cuite je doute qu’on arrive à des niveaux de prix comparables à celui des tuiles « opaques ». Ensuite, le réseau de cables ramassant les kWatt risque fort – chez nous – de coûter bonbon. N’oublions pas également que le risque incendie du aux panneaux photovoltaïques est loin d’être négligeable.

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.