La Wi-Fi Alliance, l’organisation regroupant les principaux acteurs de l’industrie des réseaux et de l’informatique (dont Apple, Intel, Cisco, Qualcomm, Microsoft), annonce l’arrivée du protocole WPA3 pour 2018, tandis qu’elle met également en avant des améliorations de la sécurité de l’actuel WPA2, fortement ébranlé par la faille KRACK, qui a été patchée en décembre dernier par Apple pour ses bornes Airport.

Le WPA3 se dotera de « 4 nouvelles capacités », explique la Wi-Fi Alliance, dont deux doivent « délivrer une sécurité renforcée même dans le cas d’utilisation de mots de passe faibles » tout en simplifiant le processus de configuration sécuritaire pour les appareils ne possédant pas, ou peu, d’interface de visualisation. Une autre fonctionnalité vise à renforcer la sécurité d’accès aux réseaux ouverts par le biais du chiffrement individuel. Enfin, dans ce domaine du chiffrement, l’adoption du chiffrement Commercial National Security Algorithm (CNSA) 192 bits sera déployé pour les réseaux demandant une sécurité renforcée – entreprises, administrations, défense… Le WPA3 sera officialisé et déployé courant 2018, sans plus de précision.

Cependant, aujourd’hui, le WPA2 reste la norme et cela restera le cas, estime l’organisation, « dans le futur proche ». L’Alliance va déployer une technologie dite « Protected Management Frames » ainsi qu’une méthode limitant « les vulnérabilités potentielles liées à une mauvaise configuration ».

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.