C’est a priori le premier accident mortel qui implique un véhicule en mode autonome : une femme est décédée ce matin, à Tempe dans l’Arizona après avoir été heurtée par une voiture de développement Uber, fonctionnant en mode autonome. Les circonstances de l’accident ne sont pas encore établies avec précision mais Uber a immédiatement annoncé qu’il stoppait les tests de voitures autonomes qu’il conduisait dans les environs de San Francisco, Phoenix, Pittsburgh et Toronto.

L’affaire montre le problème qu’auront à affronter les concepteurs de voitures autonomes : même si celles-ci deviennent très sécurisée, elles n’en demeurent pas moins des masses importantes en mouvement, qui, à ce titre, ont besoin d’une distance minimale pour s’arrêter. Voitures autonomes ou conducteurs humains, il y aura toujours des accidents, y compris mortels. On peut cependant supposer qu’il devrait y avoir moins de victime avec les véhicules autonomes qu’avec les conducteurs humains, mais ça reste évidemment à démontrer. Ce qui est certain c’est que l’acceptabilité de l’accident est actuellement nulle pour les voitures autonomes.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.