Le baromètre trimestriel de l’ARCEP concernant le très haut débit recense désormais 8,4 millions d’abonnements très haut débit (au delà de 30 Mbit/s), en hausse de 505 000 abonnements sur ce trimestre, dont la majorité (380 000) sont réalisés en fibre optique de bout en bout (FttH). Sur l’année, le nombre d’abonnement a grimpé de 1,9 millions, contre 1,4 millions l’année passée. Le déploiement s’accélère donc, mais reste relativement lent.

Au 30 septembre 2018, 12.5 millions de locaux étaient éligibles aux offres FttH, soit une hausse de 31 % en un an, note l’ARCEP ; 19.6 millions de locaux étaient éligibles à des services à très haut débit, toutes technologies confondues, dont 13.5 millions en dehors des zones très denses.

Selon les zones concernées, le déploiement de la fibre s’opère par le biais des opérateurs privés, ou d’initiatives publiques. « Le rythme des déploiements des lignes FttH dans la zone d’initiative publique est en progression marquée ce trimestre, avec 207 000 de locaux rendus éligibles, ce qui représente le trimestre le plus élevé observé jusqu’ici dans cette zone. Le taux de mutualisation reste stable ce trimestre, à 27 %. Il reste encore très en retrait de celui des zones d’initiative privée, qui s’établit à 87 % », précise l’ARCEP.

Pour rendre compte des évolutions récentes, l’ARCEP a mis à jour sa carte de déploiement FttH

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.