Google travaille sur un concurrent de Face ID, la technologie sécurisée de reconnaissance faciale en 3D d’Apple, lancée avec l’iPhone X en septembre 2017. Des références à cette technologie en développement ont été mise à jour dans du code Android Q, que Google devrait montrer lors de sa conférence développeurs en mai prochain. Celles-ci font référence à des capteurs matériels spécifiques, dont les codes d’erreur sont accessibles dans le code Android Q. Si le développement se poursuit sans encombre, Google pourrait donc montrer, lors des prochains Google I/O, son concurrent de Face ID, deux ans après le lacnement de cette technologie novatrice par Apple.

Actuellement, les smartphone Android ne disposent pas d’une fonctionnalité équivalente à Face ID. Si certains fabricants proposent une authentification par reconnaissance de visage, celle-ci fonctionne en 2 dimensions, et peut être le plus souvent aisément trompée, à l’aide d’une simple photo. Elle est jugée suffisamment sécurisée pour débloquer les téléphones, mais pas pour authentifier les achats et les paiements, qui reposent sur les empreintes digitales uniquement. La technologie que Google développe suppose l’utilisation de capteurs nouveaux, dont le stade de développement n’est pas connu, pas plus que l’on ne connait les éventuels constructeurs partenaires de Google en la matière.

Apple a lancé Face ID en septembre 2017, avec l’iPhone X, et l’a généralisé, cette année à tous les iPhone XR, XS et XS Max, ainsi qu’aux nouveaux iPad Pro. Face ID repose sur l’utilisation d’une caméra, et d’un capteur d’illumination qui projette un nuage de milliers de points invisibles pour réaliser une carte 3D du visage de l’utilisateur. Le dispositif regroupe 3 capteurs, disposés en façade. C’est pour leur ménager de l’espace qu’Apple a lancé la mode des encoches en haut de l’écran, copiée rapidement sur certains smartphones Android. Aujourd’hui, les fabricants semblent abandonner cette tendance à la copie comique (pratiquer une encoche là où on a besoin d’un unique orifice pour une unique caméra) pour s’orienter vers des écrans en façade percés d’un unique trou pour la caméra. Ils reviendront sans doute demain à l’encoche, quand celle-ci aura un vrai rôle à jouer pour ménager l’espace nécessaire aux multiples capteurs requis par la reconnaissance de visage 3D.

AUCUN COMMENTAIRE

À vous la parole !

Fermer
*
*

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.