Tesla va perdre sa place de leader des voitures électriques en 18 mois seulement

Tesla est le leader incontesté des voitures électriques. Et depuis des années, elle est un acteur clé de la transition vers ces unités de puissance plus durables, qui sont aussi techniquement supérieures aux moteurs à combustion conventionnels. Toutefois, ce leadership a une date d’expiration : 2024.

Un rapport de Bloomberg Intelligence indique que le groupe Volkswagen – qui regroupe des marques telles que Seat, Cupra, Volkswagen, Audi, etc. Produira plus de voitures électriques que Tesla dès cette année. L’entreprise d’Elon Musk occuperait la deuxième place durant cette période, suivie du constructeur chinois BYD, qui pourrait s’imposer comme le troisième plus grand fabricant de voitures électriques d’ici 2025.

Les prévisions de Bloomberg Intelligence sur Tesla et Volkswagen peut surprendre, mais est tout à fait plausible. Le groupe Volkswagen poursuit une stratégie d’électrification agressive, en lançant de nouveaux modèles avec une certaine récurrence et en essayant de couvrir toutes les niches de marché possibles (SUV, les hatchbacks, etc.).

Le groupe, en outre, a une carte importante dans son jeu : l’économie d’échelle. A quelques exceptions près, toutes les marques du groupe utilisent les mêmes plateformes, la même R&D et les mêmes fournisseurs. Preuve en est que la Cupra Born n’est rien d’autre qu’une version plus sportive de la Volkswagen ID.3 ou que l’Audi e-Tron GT a de nombreux éléments en commun avec la Porsche Taycan. Cette stratégie – qui n’est pas vraiment nouvelle dans le monde de l’automobile – présente plusieurs avantages, les deux principaux étant la réduction des coûts et la simplification de la chaîne de production.
Porsche Taycan
Un autre facteur clé de la sorpasso de Volkswagen à Tesla est la niche de marché que chaque entreprise couvre avec son portefeuille. Le groupe allemand, à travers toutes ses marques, prévoit de tout proposer, des véhicules abordables (les meilleures ventes) aux voitures de sport haut de gamme (les plus rentables). Tesla, en revanche, se concentre sur le moyen et le haut de gamme du marché (plus lucratif, mais de moindre volume). Il ne serait donc pas surprenant que Volkswagen, qui cible les segments les plus populaires en termes de ventes, parvienne à vendre plus de voitures électriques que Tesla dans un avenir assez proche.

👉​A lire également  Le Lucid Air entre en Europe avec un prix de plus de 200 000 euros

Faire une comparaison avec le monde technologique : Volkswagen serait l’équivalent de Samsung avec des solutions allant de produits bon marché à des produits haut de gamme ; pendant ce temps, Tesla serait l’équivalent d’Apple en se concentrant sur les segments moyen et haut de gamme du marché, qui ne représentent généralement pas les plus gros volumes de vente, mais sont les plus lucratifs.

Herbert Diess a déjà laissé entendre que le rachat de Tesla par Volkswagen était proche

La projection de Bloomberg Intelligence correspond à ce que la direction de Volkswagen avait sur la table. Herbert Diess, PDG du groupe Volkswagen, a déclaré dans des déclarations à CNBC un mois avant la publication de ce rapport, qu’ils prévoyaient de dépasser Tesla en termes de ventes de voitures électriques d’ici 2025.

Par contre, les fabricants japonais et américains, selon le rapport précité de Bloomberg Intelligence ne sera pas en mesure de se battre pour l’une des trois premières places avant la fin de la décennie.