TSMC est sur le point de lancer la production de puces en 3 nm, et Apple sera l’un des premiers à en bénéficier

La course au nanomètre est l’une des courses les plus importantes aujourd’hui. C’est pourquoi, à chaque génération, les entreprises tentent d’obtenir des tailles de plus en plus petites dans les composants internes de leurs appareils. Aujourd’hui, un rapport semble augurer d’un sort favorable pour des entreprises comme Apple, Intel et Qualcomm. Et le fait est que TSMC est sur le point de lancer la production de ses puces 3nm.

Ainsi, les rapports Taiwan Commercial Times. Les médias susmentionnés indique que TSMC prévoit de commencer la production de ses puces 3nm dans la seconde moitié de 2022. Malgré tout ce qui se passe dans le pays asiatique, la société affirme que ses projets resteront intacts, du moins ceux liés à ces processeurs.

Des variables externes, telles que la guerre entre la Russie et l’Ukraine et l’inflation mondiale, ont entraîné une faible demande d’électronique grand public, comme les smartphones et les ordinateurs portables, ce qui pourrait entraîner un nouveau ralentissement de la demande de centres de données et de calcul à haute performance (HPC), et le secteur dispose de stocks excédentaires dans la chaîne de production de semi-conducteurs.

Il est encore douteux qu’il puisse être efficacement éliminé au cours du premier semestre de l’année prochaine, mais si l’on se base sur l’expérience historique, les récessions amènent souvent les entreprises de semi-conducteurs à accélérer le développement de nouvelles puces.

Qui sera le premier à tester les puces 3nm de TSMC ? Selon le rapport, l’élu serait Apple. Ces composants seraient utilisés pour la production des prochains processeurs M2 Pro dans les Macs, et du A17 Bionic dans le prochain iPhone 15 Pro.

👉​A lire également  L'achat de Twitter par Elon Musk est une fois de plus compromis à cause de la même chose

Mais Apple ne sera pas le seul à en bénéficier. Des entreprises comme Intel, Qualcomm, MediaTek, Broadcom, Super Micro et Huida seraient également sur la liste d’attente de TSMC.

Les plans d’Apple, d’Intel et d’autres entreprises avec ces nouvelles puces TSMC

Processeurs TSMC à 3 nanomètres
Pour TSMC, Apple est un client prioritaire pour sa nouvelle technologie à 3 nanomètres. C’est pourquoi elle sera la première à pouvoir les utiliser lorsque la production débutera au second semestre 2022. Jusqu’à présent, nous savons que la prochaine gamme d’iPad et de Mac pourrait être équipée de ces puces.

La future M3 serait également l’une de celles choisies pour être dotée de composants en 3 nm. Aussi, le processeur A17 serait construit sous ce procédé lithographique portant l’iPhone 15 Pro à un niveau de performance nettement supérieur.

Intel est également intéressé par l’utilisation de cette technologie. La société prévoit de produire en masse des processeurs et des unités centrales de traitement en utilisant le processus de 3 nm de TSMC. Cependant, cette production ne commencerait pas avant le second semestre de l’année prochaine.

AMD, pour sa part, est très en retard sur Intel dans l’adoption de cette technologie. Comme le rapporte la source susmentionnée, L’adoption suivrait le lancement de l’architecture Zen 5 en 2024.

Des entreprises telles que Huida, MediaTek, Qualcomm et Broadcom connaîtront le même sort. Ils ne devraient adopter la production de masse de ces nouvelles puces qu’après 2024.

Toutefois, veuillez noter que Jusqu’à présent, rien n’a été confirmé par TSMC lui-même. Ces rapports sont basés sur une source ayant des connaissances au sein de l’entreprise. Cependant, il n’y a rien de définitif, du moins en termes d’informations officielles pour le moment.

👉​A lire également  L'IA pourrait aider à détecter les troubles mentaux en moins de temps