Un robot casse le doigt d’un enfant de 7 ans pendant une partie d’échecs

L’Open d’échecs de Moscou, qui s’est tenu la semaine dernière, s’est terminé par un incident grave impliquant un robot conçu pour jouer à ce jeu de société stratégique. Comme indiqué par The Guardian citant les médias locaux, un garçon de 7 ans s’est cassé le doigt après le robot loué par la Fédération des échecs de Moscou pour concourir contre des humains, l’a attrapé contre l’échiquier pendant la partie.

Sergey Lazarev, président de la Fédération des échecs de Moscou, a confirmé à l’agence de presse russe TASS que le robot a cassé le doigt du petit garçon. « C’est, bien sûr, mauvais », a-t-il déclaré à TASS. Sergey Smagin, vice-président de la Fédération russe des échecs, cependant, a assuré à un autre média que l’incident n’était pas la faute de la machine, mais celle du garçon de 7 ans qui n’a pas respecté les règles de sécurité en se précipitant et en faisant un mouvement précoce. « Il y a certaines règles de sécurité et le garçon les a apparemment violées. Lorsqu’il a fait son geste, il ne s’est pas rendu compte qu’il devait d’abord attendre », a déclaré M. Smagin.

Une vidéo partagée par Le Guradian montre le moment où le robot, placé stratégiquement entre différents échiquiers pour affronter ses adversaires, écrase le doigt de l’enfant de 7 ans. Les premières secondes du clip montrent comment le robot retire l’une des pièces de l’enfant, vraisemblablement parce qu’il a réussi à avancer jusqu’à ce qu’il puisse la retirer du plateau. L’enfant commence alors à déplacer sa pièce, tandis que le robot continue son mouvement et attrape le doigt de l’enfant.

👉​A lire également  Croyez-le ou non, une voiture volante a existé il y a 50 ans, et cette vidéo le prouve

Le robot aurait-il dû détecter le doigt de l’enfant ?

La société responsable de la conception du robot n’a pas réagi à l’incident. Le doute, maintenant, est dans si le robot aurait dû être capable de détecter le doigt du petit garçon et a donc annulé son mouvement, ou si c’était vraiment la faute de l’enfant, qui ne respectait pas le règlement. Christopher, comme le petit garçon s’appelle, est l’un des 30 meilleurs joueurs de Moscou dans la catégorie des moins de 9 ans. Malgré cet incident, il a pu poursuivre le tournoi les jours suivants.

Si le vice-président affirme qu’il s’agit d’un « cas extrêmement rare » et du premier dont il se souvienne, ce n’est pas la première fois que des incidents similaires se produisent. L’administration de la santé et de la sécurité au travail du ministère du travail américain, en fait, tient un registre non seulement des accidents impliquant des robots, mais aussi des décès. Parmi les mésaventures, on peut lire des fractures ou des os brisés dus à des coups portés par des robots, voire des décès dus à un écrasement, sans qu’il soit précisé s’il s’agit d’un dispositif intelligent ou simplement d’une machine plus évoluée.