X-59 QueSST, le jet supersonique de la NASA qui promet de voler sans le bruyant bang sonique

Le site bang sonique a été l’une des nombreuses raisons de la disparition du Concorde. L’avion supersonique, qui dépassait la vitesse du son, était interdit de survol des villes américaines en raison de la pollution sonore qu’il générait. Désormais, ce problème pourrait prendre fin grâce à un avion supersonique « silencieux » construit par la NASA et Lockheed Martin.

L’Overture est parmi les premiers candidats à succéder au Concorde sur la liste des avions supersoniques. Cependant, un acteur majeur a émergé ces dernières années et pourrait marquer un tournant dans l’aviation supersonique. C’est le X-59 QueSST un avion qui promet d’éviter la stridente flèche sonique.

Un bang sonique traditionnel causé par un avion supersonique peut dépasser 100 décibels. Le X-59 de la NASA et de Lockheed Martin a une conception avancée capable de réduire le son à environ 75 décibels perçus. Pour comparer ces chiffres, une conversation est d’environ 60dB, tandis qu’un aspirateur atteint 90dB.

Le X-59 de la NASA pourrait changer les avions supersoniques

Le projet X-59 QueSST est développé dans le cadre du programme LBFD (Low Boom Flight Demonstrator) de la NASA, qui, comme son nom l’indique, vise à démontrer qu’il est possible de voler à des vitesses supersoniques sans le grondement caractéristique. L’avion devrait pouvoir voler à Mach 1,42 (1 510 km/h) sans poser de problèmes acoustiques.

Les ingénieurs de la NASA et de Lockheed Martin ont mis en œuvre un certain nombre de caractéristiques de conception avancées pour l’avion supersonique, sur la base des principes de base de l’aérodynamique. Le X-59 sera alimenté par un seul moteur de grande puissance similaire à celui des avions de chasse. Il sera situé au sommet de l’avion afin que son bruit soit dirigé loin des personnes au sol.

👉​A lire également  Le processeur phare d'ARM de 2023 est plus lent qu'un iPhone de 2021

Le X-59 présente également une forme extérieure entièrement redessinée. Ses lignes sont conçues pour « propager des ondes de choc supersoniques ». Ils comprennent un nez long et fin, ce qui pose un problème de visibilité aux pilotes. Pour cela, la NASA a pensé à proposer une combinaison de capteurs et d’écrans HD pour remplacer les fenêtres traditionnelles.

L’avion supersonique mesure 29,5 mètres de long et 9 mètres de large mais ne transporte qu’une seule personne. Il s’agit en effet d’un modèle expérimental qui, en cas de succès, sera conçu pour déboucher sur de nouveaux avions commerciaux.

Pour le moment, la NASA et Lockheed Martin « testent » l’avion supersonique dans des simulateurs, mais le véritable test aura lieu lorsque les vols réels commenceront. Le calendrier du projet prévoit que cela se produira en 2022, lorsque le X-59 aura terminé son assemblage.

Par la suite, un deuxième essai prévoit que le X-59 vole aux côtés d’un avion de chasse supersonique F-15 qui servira de jauge acoustique. Un troisième test devrait avoir lieu en 2024. Lors de ce test, l’avion survolera certaines villes des États-Unis.